QIN Zhenyao | 秦振耀

Yves Bonnefoy à l’épreuve du chinois. Pour une traduction critique et une évaluation de son œuvre au prisme de l’intraduisible

 

PNG - 459.3 ko

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sujet de thèse  : 

Yves Bonnefoy à l’épreuve du chinois. Pour une traduction critique et une évaluation de son œuvre au prisme de l’intraduisible

Directeur de thèse : Dominique COMBE (ENS-PSL)

Laboratoire : République des Savoirs : Lettres, Sciences, Philosophie (UAR 3608)

论文题目:

被汉语“检验”的伊夫·博纳富瓦:不可译视角下的批判性翻译与作品重估

导师 : Dominique COMBE (ENS-PSL)

实验室:République des Savoirs : Lettres, Sciences, Philosophie (UAR 3608)

Résumé :

Le fait que la rencontre du poète français Yves Bonnefoy avec le chinois n’a pas donné lieu à des effets socio-historiques (notamment s’agissant des événements de l’histoire littéraire) mais qu’elle s’est produite uniquement lors de la traduction et de la lecture de textes individuels, incite la présente recherche à mettre l’accent sur les « résistances » que porte en lui le chinois moderne, son langage poétique, ainsi qu’une nouvelle culture poétique, face à la traduction chinoise de la poésie de Bonnefoy. L’intraduisible en question repose précisément sur la convergence constante des deux langues dans leur construction : l’« européanisation » du chinois l’a conduit à céder sa « pureté orthodoxe » pour devenir une langue hybride plus à même d’accueillir les éléments de la poésie de Bonnefoy ; cette poésie, néanmoins, reste à bien des égards intraduisible, non seulement en raison des qualités apparemment « simples » de ses œuvres tardives, qui n’en sont pas moins difficiles à intégrer dans le langage poétique chinois, mais aussi, naturellement, en raison des paradoxes latents de la traduction elle-même, qui, par nature, est un jeu de différence et une dynamique de résémantisation. Après avoir concrètement clarifié, aux niveaux théorique et pratique, les divers aspects de l’intraduisible qui ont lieu dans la « sinisation » de Bonnefoy, cette étude a tenté de redéfinir ce que l’on entend par la « traduction de poésie » et de réinterpréter le rôle du traducteur, qui passe de « passeur » à « partageur ».

摘要:

倘若法国诗人伊夫·博纳富瓦(Yves Bonnefoy, 1923-2016)与汉语得以相遇的环境类似于某种“真空”,即此种相遇并未催生明显的社会历史效果(如文学史事件)而仅仅发生于个体翻译和个体阅读的领域内,那么,这部博士论文便有理由将焦点转移到现代汉语(及汉语现代诗的语言)的演进以及与之密切呼应的汉语新诗文化的形塑在面临博纳富瓦诗歌的“汉化”进程时对后者所施加的“阻力”之上。不容忽略的是,此种“不可译性”恰恰建基于汉、法两种语言在构造上不断趋近的事实:近百年来汉语的“欧化”使得它弃置了原有的纯度,而成为一种更有能力接纳博纳富瓦诗歌诸元素的混杂性语言。但即便如此,其诗歌依然在诸多方面都呈现出不可译的特性,这不仅与汉语和汉语诗歌文化的独异性、与博纳富瓦晚期作品中看似“简单”却难以与汉语诗歌语言相融汇的质素有关,自然也关联于“翻译”本身不易澄清的若干潜在悖论。既在理论层面上又在实践层面上具体地廓清了博纳富瓦诗歌汉译问题中“不可译性”的面貌后,本论文试图重新定义何谓“诗歌翻译”,并将译者的角色职责从“摆渡者”改释为“共享者”。

Contact :zhenyao.qin@hotmail.com  电子邮件:zhenyao.qin@hotmail.com 

Notice bio-bibliographique : 

Zhenyao Qin 秦振耀(1991- ) est, à côté de son activité de poète et de traducteur (sous le nom de Sanshu Qin秦三澍), Docteur en littérature française (ENS-PSL, Paris, 2021) et Maître de conférences en littérature comparée (Université Fudan, Shanghai, 2022- ). Il a enseigné la poésie sinophone, de 2019 à 2022, à l’INALCO. Ses recherches portent sur la poétique comparée, la poésie française et francophone des XXe et XXIe siècles, la traductologie et la sinologie européenne ; il a également signé plusieurs travaux consacrés à l’ultra-contemporanéité du langage poétique chinois. Parmi ses derniers titres de traduction, on peut citer À toute épreuve de Paul Éluard, Ensemble encore et Les Planches courbes d’Yves Bonnefoy.

 

个人简介: 

秦振耀(1991年),除了作为诗人和翻译家的活动(以秦三澍的名字)之外,还是法国文学博士(巴黎ENS-PSL,2021年)和比较文学讲师(上海复旦大学,2022年)。从2019年到2022年,他在INALCO教授汉语言诗歌。他的研究兴趣包括比较诗学、20和21世纪法国和法语国家诗歌、翻译学和欧洲汉学;他还撰写了几篇关于中国诗歌语言的超当代性的作品。他最近的翻译作品包括保罗-艾吕雅的《 À toute épreuve》、《 Ensemble encore》和伊夫-博内弗伊的《Les Planches courbes》。