LI Jianming | 李剑鸣

Histoire américaine | 美国史

 

 Résumés | 内容提要

 

 

Vendredi 7 avril 2017

Le concept de démocratie moderne : formation et signification 

 

La démocratie figure depuis longtemps au rang des notions clés du discours politique mondial ; mais les récits historiques qui retracent la formation de la démocratie moderne s’intéressent généralement à l’héritage de la République romaine, au système représentatif et au Parlement de l’Angleterre médiévale ou à la Révolution et aux Lumières du 18ème siècle en France, négligeant voire omettant l’importance de la Grèce antique et de la Révolution américaine au 18ème siècle. Or la notion de démocratie que nous connaissons aujourd’hui est issue de cette époque de la révolution américaine, après avoir traversé toute une série d’affinages, d’extensions et de compléments. Les acteurs de la révolution américaine ont engagé de vifs débats autour du concept de démocratie ; à l’aide des ressources offertes par l’expérience et la réflexion de la cité athénienne, ils ont élargi et modifié la signification de la démocratie dans le contexte linguistique complexe de la révolution, en établissant la distinction entre « démocratie pure » et « démocratie représentative », démocratie ancienne et démocratie moderne, et en favorisant la convergence entre démocratie et république ; c’est ainsi qu’ils ont forgé le concept de démocratie moderne, et toute l’idéologie qui lui est associée.

 

2017年4月7日,周五

现代民主概念的形成及其意义

 

民主早已成为全球性政治话语中的关键词,但一般历史叙事在讲述现代民主形成的故事时,通常关注古代罗马的共和遗产、中世纪英国的代表制和议会以及18世纪法国的启蒙和革命,而轻视乃至忽视古代希腊和18世纪美国革命的重要性。实际上,当今流行的民主话语主要源自美国革命时期,只是经过了一系列的过滤、拓展和补充。美国革命一代围绕民主进行了激烈的争论,他们借助于古代希腊的经验和思想资源,在复杂的革命语境中扩展和改造民主的含义,对“纯粹的民主”和“代表制民主”、古代民主和现代民主加以区分,并促成民主与共和的趋同,由此塑造了现代民主的概念以及与之相应的意识形态。

 

Vendredi 14 avril 2017

La Chine et l’Amérique en 1776 : analyse comparative de la culture politique au 18ème siècle

 

Deux tendances nouvelles ont fait leur apparition dans l’historiographie récente des États-Unis : la première consiste à remettre en cause la « théorie du retard chinois », l’autre à minimiser l’importance de la révolution américaine dans l’histoire du développement politique moderne. Une comparaison sommaire de la culture politique de la Chine et des États-Unis aux abords de l’année 1776 nous fournit une référence pour l’examen de ces deux tendances historiographiques. La Chine de Qianlong est certes une « superpuissance » dans le monde de l’époque, mais c’est aussi une société oppressive, axée sur l’autorité et fondée sur des rapports de domination et de servitude. Les préoccupations principales du groupe dirigeant sont de maitriser le peuple et contrôler la société, afin de consolider le pouvoir d’une minorité. En 1776, les États-Unis viennent de proclamer leur indépendance ; la route à prendre est encore incertaine, mais l’élite qui œuvre à la fondation du pays se base sur une conception dichotomique (liberté/esclavage) du monde pour tenter d’établir un « gouvernement libre » destiné à préserver l’égalité et les droits, et d’intégrer dans la société le pouvoir relativement neutre de l’État pour aider ses citoyens dans la « recherche du bonheur ». On voit bien dès lors que pour comprendre les voies divergentes empruntées par la Chine et les États-Unis au cours de leur histoire, outre les dimensions institutionnelle et technologique, il convient de prendre en compte l’aspect de la culture politique.

 

2017年4月14日,周五

1776年的中国与美国——对18世纪政治文化的比较分析

 

近期美国史学中出现两种新的趋向,一种是为“中国落后论”翻案,另一种则是降低美国革命在现代政治发展史上的重要性。对1776年前后中国和美国的政治文化略作对比,可以为审视这两种史学倾向提供参照。乾隆时期的中国虽然是当时世界的“超级大国”,但却是一个以权力为中心、基于主-奴关系的压迫型社会;统治集团的核心关切在于驾驭民众和控制社会,以巩固极少数人的权势。美国在1776年刚宣布独立,前路未卜,但是建国精英基于自由和奴役两分的世界观,力图建立一种以维护平等和权利为旨趣的“自由的政府”,使相对中立的国家权力融入社会,以帮助其国民“追求幸福”。可见,要理解中美两国现代历史演变的殊途,除了制度和技术的维度,还需要重视政治文化的视角。

Vendredi 28 avril 2017

Idéologie et narration historique de la Révolution américaine

 

Dans l’histoire mondiale moderne, les révolutions ont généralement une teneur idéologique importante, par conséquent l’écriture de l’histoire de ces révolutions entretient souvent des rapports complexes avec l’idéologie. La narration historique de la Révolution américaine dans les milieux de l’historiographie aux États-Unis a connu un passage manifeste du « paradigme du whiggisme » à une « nouvelle historiographie de la Révolution américaine » ; la révolution s’est ainsi vue réécrite, la révolution politique menée par les « pères fondateurs » se transformant en révolutions au pluriel, où les gens ordinaires et les groupes marginalisés tenaient le rôle principal. Dans cette mutation, les courants comme le populisme, le multiculturalisme et le féminisme ont subtilement interagi avec l’écriture de la révolution. Cette histoire reconstruite de la révolution américaine, dotée d’une forte charge idéologique, a progressivement pénétré depuis les marges de la sphère académique jusqu’en son centre, et fournit de nouveaux éléments d’information et de réflexion à toutes sortes de radicalismes qu’on peut trouver de nos jours aux États-Unis.

2017年4月28日,周五

意识形态与美国革命的历史叙事

 

 

世界近现代史上的革命往往具有丰富的意识形态内涵,而革命史写作通常与意识形态有着复杂的关联。美国史学界关于美国革命的历史叙事,经历了从“辉格主义范式”向“新美国革命史学”的转变,这场革命也从“建国之父”领导的政治革命,被改写成了由普通民众和边缘群体扮演主角的“复数的”革命。在这一转变中,平民主义、多元文化主义和女性主义等思潮与革命史写作之间发生了微妙的互动。这种经过重构的美国革命史带有浓厚的意识形态色彩,逐渐从学术的边缘进入中心,并为当前美国社会各种激进的意识形态提供新的知识和思想资源。